ja_mageia_new

  • Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Decrease font size
  • Default font size
  • Increase font size
Home
Les agences en douane échangent avec l’OBR sur les conditions d’accès aux Ports de Dar-es-Salaam et de Mombasa

Depuis que le Burundi fait partie de la Communauté Est-Africaine, un marché commun a été ouvert aux Etats membres, dont le Burundi. Le Protocole de l’Union Douanière offre ensuite des avantages multiples dont l’accès physique aux Ports et aux systèmes informatiques par des Douaniers et des Agences en douane. Cependant, une procédure est à observer, et c’est la sensibilisation sur les conditions d’accès qui a été l’objet de la réunion entre l’OBR et les Agences en douane, ce jeudi 16 mars 2017, au siège de l’OBR.

Capture 2

Pour bien appuyer les Agences en douane à obtenir un accès facile au Port de Dar-es-Salaam, il a été demandé aux Agences en Douane de s’organiser et de soumettre des demandes officielles d’établissement au Port de Dar-es-Salaam. En attendant, elles peuvent garder un partenaire basé au Port pour les représenter en cas de nécessité.

Il a été en outre demandé à l’OBR, en étroite collaboration avec les représentants des Agences en Douane, à revisiter le Protocole de l’Union Douanière, les différents traités signés dont celui de la mise en place du Territoire Douanier Unique, afin de mettre en évidence les failles à corriger et ainsi harmoniser le plaidoyer auprès des instances de décision. C’est notamment le Comité chargé des Douanes dans la CEA et si besoin, le Sommet des Chefs d’Etat.

En effet, chaque pays devrait jouir des acquis de l’Intégration régionale, à travers des programmes variés mis en place, dont celui du Territoire Douanier Unique.