Office Burundais des Recettes

« Je suis fier de contribuer à la construction du Burundi »

Une délégation de l’OBR a animé  le 26 octobre 2017 un atelier d’échange avec les administratifs et les contribuables de la province de Ngozi. Pour les participants, les campagnes de sensibilisation sont d’une grande nécessité car elles aident les contribuables à être plus conformes sur les lois et procédures fiscales. Cet atelier,  qui a été ouvert par le Gouverneur de la province Ngozi, avait à l’ordre du jour les points suivants: les lois et obligations fiscales et présentation de la nouvelle facture, la lutte contre la fraude et la contrebande ainsi que les procédures d’octroi de la prime de dénonciation.

Ngozi gouverneur copyLe gouverneur de Ngozi a demandé  aux participants à la réunion de se conformer aux obligations fiscales, ce qui permet l’entrée des recettes dans le trésor public et la réalisation des programmes de développement par le gouvernement. Les contribuables ont manifesté leur satisfaction et remercié l’OBR et les administratifs pour l’organisation de ces ateliers d’échanges qui impliquent les commerçants jusqu’au niveau des communes. Ils ont demandé que ce genre de campagne soit multiplié. Ils disent être au courant des bienfaits de la taxe en mentionnant l’exemple typique de la construction du marché central de Ngozi.

Au cours de ces échanges, les participants ont eu l’occasion de poser des questions et de soumettre leurs doléances. Ils ont notamment demandé des éclaircissements sur la différence entre les impôts et taxes perçus par l’OBR et ceux collectés par les communes.
Selon les comptables communaux, la loi sur le fisc promulguée en 2016 prévoyait que la catégorie de la taxe forfaitaire soit collectée par les communes, ce qui n’est pas encore le cas jusqu’aujourd’hui. A cette interrogation, les délégués de l’OBR ont répondu qu’une commission a été mise en place pour se pencher à cette question.

ngozi vue partielle

D’autres défis ont été soulevés comme celui de la rareté actuelle des devises; la faiblesse du taux de dénonciation de la fraude dans la région ; la nécessité de comprendre les seuils de la taxe à payer pour les différentes catégories des contribuables; etc.

En plus de cet atelier, une séance de visites sur les lieux de travail a été menée sur le marché central de Ngozi et le centre de commercial environnant. Il s’agissait surtout d’échanger avec les contribuables qui n’avaient pas eu le temps de participer à l’atelier,  et d’aider ceux qui y participent à mettre en pratique les enseignements qu’ils reçoivent sur la conformité fiscale. Ce fût également l’occasion de présenter et d’expliquer le nouveau format de la facture qui devra désormais être utilisée par tous les contribuables.

Ngozi porte a porte